Tu peux regarder sur la base de données européenne et sélectionner: Pays : ton pays Type d’accréditation : organisation d’envoi Et tu auras une liste de toutes les organisations de ton pays qui envoient des volontaires à l’étranger.
Tu peux effectuer une recherche filtrée par pays ou thème de l’organisation. Chaque organisation est identifié par: -Type d’accréditation (envoi/accueil/coordinatrice) et date d’expiration de l’accréditation -Ville: où est basée l’organisation -Thème de l’organisation: thèmes de ses projets -Thème d’inclusion: préciser si la sélection préfère des jeunes avec moins d’opportunités -Numéro d’accréditation SVE: le numéro d’accréditation de l’organisation Chaque page de projet a: -Une petite description du projet et de l’organisation d’accueil -Une description sur les activités du volontaire -Des informations sur le groupe bénéficiaire du projet -Les contacts de l’organisation d’accueil
Tu dois suivre les informations de l’offre: généralement si la sélection est mené par l’organisation d’envoi, tu peux postuler en ta langue maternelle; si elle est faite par l’organisation d’accueil, en anglais ou d’autres langues.
Tu peux les inciter à postuler pour l’accréditation auprès de l’Agence Nationale ou tu peux contacter une autre organisation qui peut coordonner le projet pour l’organisation d’accueil.
Il y a trois délais imposés par la Commission Européenne par an, pour qu’une association présente son projet afin de recevoir des financements: -1 Février -1 Mai -1 Octobre Par contre le délai pour présenter sa candidature dépend des dates de début du projet, il est donc fixé par l’organisation qui fait la sélection.
C’est difficile car Erasmus+ est un programme européen et il n’existe pas une base de données pour les projets hors Europe. Tu peux demander directement aux organisations agréées à l’envoi des volontaires si elles ont des projets avec des partenaires non européens.
Tout pays européen a sa propre agence nationale qui est responsable de : l’agrément des organisations, superviser les projets, évaluer et former les volontaires, faire de médiation entre le volontaire et l’organisation d’accueil en cas de conflit, etc. Les organisations hors Europe, par contre, n’ont pas un support institutionnel ou un système de contrôle, tout en détenant toute la responsabilité du projet.
Le Service Volontaire Européen (SVE) est un service de volontariat à plein temps. Il offre au volontaire un logement, de la nourriture, une assurance sanitaire, l’argent de poche mensuel, un support linguistique, un tuteurage et un support. Tout cela permet au jeune volontaire de s’investir pleinement au sein de l’organisation d’accueil, de s’intégrer dans l’équipe et dans la communauté locale, d’apprendre une langue et de connaitre une nouvelle culture. Profiter de ces bénéfices pour trouver un travail ailleurs est contre les principes et la philosophie du SVE.
Le Service Volontaire Européen (SVE) entre dans le cadre du programme Erasmus+, géré et financé par la Commission Européenne. Ce programme soutient les projets d’éducation non-formelle, et favorise l’apprentissage interculturel, la solidarité et la mobilité internationale des jeunes.
Le partenariat avec la zone de l’est a débuté en 2012 afin d’impliquer dans le programme plus de projets et de jeunes provenant des six pays de l’Europe e l’Est et du Caucase : Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie et Ukraine. Des critères spécifiques pour l’accréditation des organisations de ces pays ont été établis.
Pour l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine l’organisation d’accréditation de référence est SALTO Europe de l’Est et Caucase, basée à Varsovie, Pologne (PL).
En France, il est coordonné par l’Agence nationale de la jeunesse.
Oui, le Service Civique et SVE sont deux expériences différentes et pas mutuellement exclusives: le premier est financé par le gouvernement française, le second par la Commission Européenne.
Oui, chaque volontaire international, à la fin du projet bénévole, recevra un Youthpass. Ce document décrit et légitimise l’expérience de l’éducation non formelle, le décrivant comme une expérience éducative et de formation.
Oui, il y a beaucoup d’autres possibilités: le Service Civique à l’étranger, volontariat aux ONG et associations. Vous pouvez trouver des occasions comme celle-ci sur le site « Service Publique ». Il y a aussi des opportunités dans les camps de travail.