SVE : un projet de volontariat non rémunéré à l’étranger

 

Le Service Volontaire Européen (SVE) est une expérience de volontariat à l’étranger, financé par la Commission Européenne: il permet aux jeunes, âgés de 17 à 30 ans et légalement résidents en Europe, d’offrir, en tant que volontaires internationaux, leurs services dans une organisation ou un organisme public en Europe, Afrique, Asie ou Amérique du Sud pour une période de 2 semaines à 12 mois.

Il est très proche du service civique à l’étranger : il prend en charge une partie des frais de voyage. Le volontaire est nourri et logé pendant tout son volontariat. Grace à la dimension interculturelle et à ses méthodes non-formelles d’apprentissage, le SVE est une opportunité unique pour entrer en contact avec d’autres cultures et acquérir des nouvelles capacités et compétences pour un développement personnel et professionnel.

Le SVE se base sur les principes suivants:

  • Accroissement des capacités à travers une expérience pratique de volontariat à l’étranger
  • Encouragement à apprendre une nouvelle langue
  • Développement du sens d’interaction avec des personnes provenant d’un autre pays et culture
  • Diffusion de la tolérance parmi les jeunes européens
  • Promotion de la citoyenneté active
  • Soutien au développement des communautés locales

Le SVE n’est pas:

  • Un stage dans une entreprise, une organisation humanitaire ou à but non lucratif
  • Des vacances
  • Un cours de langue à l’étranger
  • Un emploi salarié

Le Service Volontaire Européen (SVE) propose des projets dans différents domaines: culture, jeunesse, assistance sociale pour les personnes âgées, les immigrés où les personnes à mobilité réduite, temps libre, patrimoine, art, média et communication, protection environnementale, éducation, développement rural et coopération internationale.

Où on peut faire le SVE:

  • Dans les 28 pays membres de l’Union Européenne plus la Norvège, la Turquie, l’Islande, la Suisse et la Macédoine
  • Les pays de la zone euro-méditerranéenne (Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Lybie, Maroc, Palestine, Syrie, Tunisie)
  • Les Balkans (Albanie, Bosnie- Herzégovine, Kosovo, Monténégro, Serbie)
  • L’Europe de l’Est et le Caucase (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie, Ukraine, Russie)

Le Service Volontaire Européen se base sur une étroite collaboration entre trois acteurs: l’organisation d’envoi, l’organisation d’accueil et le volontaire.

L’organisation d’envoi est responsable de la préparation avant le départ du volontaire, elle supporte aussi le volontaire à distance tout au long de son séjour à l’étranger et à son retour. Le volontaire travaillera 5 jours sur 7 pour un total de 30 à 40 heures par semaine et il aura deux jours consécutifs de repos par mois. Il doit participer aux formations avant le départ, à l’arrivée et à mi- projet. Un contrat d’activité engage le volontaire sur les taches à exécuter au sein de l’organisation.

Pendant le processus de sélection, l’organisation d’accueil n’est pas tenue de demander des compétences spécifiques, sauf dans des cas exceptionnels, justifiés par le degré de responsabilité des activités, pour lesquelles il faut avoir une formation précise. Par exemple on peut évaluer positivement une expérience passée dans le domaine du projet, mais on ne peut pas demander la possession d’une licence.

L’organisation d’accueil n’a pas le droit de requérir aux volontaires une spécifique provenance ethnique, orientation sexuelle ou politique. Il est possible de demander une nationalité précise, selon les accords de partenariat du projet, mais pas d’indiquer l’origine ethnique.

 

Où peux-tu trouver les projets de SVE?

Il existe une base de données officielle en ligne qui rassemble toutes les organisations agrées pour le SVE, mais si tu veux trouver les projets actifs avec des postes de volontariat à pourvoir, tu peux chercher ici.

Pour plus d’informations, regardes dans la section FAQ du site.

Par contre, si tu veux obtenir un entretien, contactes-nous par mail.