L’Erasmus+ est un programme de la Commission Européenne qui promeut les opportunités de mobilité internationale pour améliorer les compétences des jeunes, des organisations et des formateurs. Le programme Erasmus+ est conçu pour:

  • Promouvoir le potentiel humain et le développement social
  • Développer les programmes éducatifs long-terme qui utilisent des méthodes d’éducation formelle et non-formelle
  • Créer des partenariats avec d’autres pays membres de l’Union Européen dans le domaine de l’éducation et de la jeunesse.

Erasmus+ assure des financements pour la période 2014-2020 et rassemble tous les programmes déjà actifs dans le domaine de l’éducation et de la formation, de la jeunesse et du sport financés par l’Union Européenne, incluant le Lifelong Learning Programme : Erasmus, Leonardo da Vinci, Comenius, Grundtvig, Youth in Action et cinq programmes de coopération internationale (Erasmus Mundus, Tempus, Alfa, Edulink et le programme pour la coopération avec les pays industrialisés). Il concerne aussi, pour la première fois, le secteur du sport.

Erasmus+ offre des opportunités de mobilité aux étudiants, formateurs, éducateurs et volontaires pour:

  • Créer ou améliorer les partenariats entre les institutions et les organisations dans le domaine de l’éducation, de la formation des jeunes et du marché du travail
  • Encourager le dialogue et promouvoir la réforme de l’éducation, de la formation et de l’assistance aux jeunes

L’innovation du programme consiste dans le financement des alliances de connaissance et de savoir-faire pour la mise à jour des méthodes d’éducation, à travers une bonne coopération, entre la formation et le marché du travail. Y compris dans le sport, Erasmus+ soutient l’usage de bonnes pratiques, l’inclusion sociale, l’égalité de genre et les sports pour combattre la dépendance des drogue et la violence.

Erasmus+ est le programme qui finance le Service Volontaire Européen, les échanges des jeunes et les cours de formation. Erasmus+ est le plus grand programme gouvernemental qui offre des opportunités de formation à travers des projets de mobilité internationale, à bon prix et accessibles à tous les jeunes sans aucune distinction.

Il se développe sur cinq axes:

  1. Action clé n° 1 : Mobilité des individus à des fins d’éducation et de formation
  2. Action clé n° 2 : coopération en matière d’innovation et d’échanges de bonnes pratiques
  3. Action clé n° 3 : soutien à la réforme des politiques
  4. Activités Jean Monnet
  5. Sport

Toute association, organisation ou groupe de jeunes peut postuler sur un de ces axes avec un projet bien structuré. Tout participant à ces projets obtiendra le Youthpass, un certificat des compétences acquises. Erasmus+ est géré au niveau national par des Agences : l’Agence Nationale de chaque pays accorde les accréditations, sélectionne les projets et s’occupe des évaluations finales.

Action clé n° 1: Mobilité des individus à des fins d’éducation et de formation Erasmus+

Erasmus+ favorise la mobilité internationale au but de faciliter l’acquisition des nouvelles compétences pour augmenter les possibilités d’accès au marché du travail, améliorer la connaissance et la tolérance envers les autres cultures. La mobilité aide à créer un réseau international et à renforcer des relations interculturelles pour la diffusion d’une identité européenne.

L’Action clé n° 1 consiste à soutenir diverses activités de mobilité:

  • Projets sur la mobilité dans le domaine de l’éducation, la formation et a jeunesse (sont inclus aussi les échanges des jeunes et le Service Volontaire Européen,SVE)
  • Manifestations à grande échelle dans le cadre du service volontaire européen.
  • Masters communs
  • Mécanisme de garantie de prêts aux étudiants en master.

a. Échange des jeunes

Les échanges des jeunes sont des rencontres qui permettent à des groupes de jeunes issus de différents pays de vivre ensemble, entrer en contact avec d’autres cultures, participer à des activités formatives et échanger sur des thématiques.

Quelques chiffres:

  • La durée de l’échange est de 5 à 21 jours, sans compter le temps de déplacement
  • Le nombre des participants peut varier de 16 à 60. Leur composition doit respecter l’équilibre de genre et de nationalité
  • Les participants doivent être âgés de 13 à 25 ans, mais il y a une exception: les participants âgés de 26 à 30 ans doivent représenter 20% du groupe partant

b. Service Volontaire Européen

Le SVE est un projet de volontariat international de 2 semaines à 12 mois, adressé à des jeunes âgés de 17 à 30 ans. Les jeunes volontaires donnent leur service à des organisations à but non lucratif et cependant s’intégrer dans un nouveau pays et apprendre une langue. Les projets s’inscrivent dans plusieurs domaines : art et culture, loisirs, sport, environnement, communication, coopération et développement, etc. Les frais de voyage sont remboursés en partie sur la base d’un forfait kilométrique. Les frais de nourriture, logement, transports et cours de langues sont couverts par le programme.

Les pays où c’est possible de faire le SVE sont:

  • Les 28 pays membres de l’Union Européenne
  • Norvège, Turquie, Islande, Suisse, Macédonien
  • Les pays de la zone euro-méditerranéenne (Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Lybie, Maroc, Palestine, Syrie, Tunisie)
  • Les Balkans (Albanie, Bosnie- Herzégovine, Kosovo, Monténégro, Serbie)
  • L’Europe de l’Est et le Caucase (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie, Ukraine, Russie)

Le SVE existe depuis 20 ans et toute organisation d’accueil est examinée par l’Agence Nationale. Toutes les associations agréées sont présentes dans la base de données européenne.

Action clé n° 2: coopération en matière d’innovation et d’échanges de bonnes pratiques

Cette action est née pour créer et soutenir un environnement plus moderne et professionnel au sein des organisations et pour développer des projets européens:

  • Les partenariats stratégiques dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse (dans le secteur de l’éducation, la formation et la jeunesse): ils visent à soutenir la conception, le transfert et/ou l’utilisation de pratiques innovantes au niveau organisationnel, local, régional, national ou européen, dans le but de promouvoir la coopération, l’apprentissage au pair et l’échange mutuel d’expériences
  • Les alliances de la connaissance: il s’agit de projets transnationaux, structurés et axés sur les résultats, notamment entre l’enseignement supérieur et le monde de l’entreprise. Les alliances de la connaissance sont ouvertes à toutes les disciplines et tous les secteurs ainsi qu’à la coopération intersectorielle. Les partenaires partagent des objectifs communs et travaillent ensemble en vue d’obtenir des résultats et des produits bénéfiques à toutes les parties. Les alliances de la connaissance sont censées avoir une incidence à court et long terme sur toutes les parties prenantes concernées, au niveau individuel, organisationnel et systémique
  • Les alliances sectorielles pour les compétences: des projets transnationaux basés sur les tendances observées dans un secteur économique spécifique et sur les compétences nécessaires pour être performant dans un ou plusieurs domaines professionnels. Les alliances sectorielles pour les compétences s’emploieront à élaborer et dispenser des programmes de formation professionnelle et des méthodologies d’enseignement et de formation conjoints. L’accent sera mis en particulier sur l’apprentissage en milieu professionnel, afin de permettre aux apprenants d’acquérir les compétences demandées sur le marché du travail. Les alliances sectorielles pour les compétences mettent également en œuvre les outils de reconnaissance européens
  • Le renforcement des capacités dans le domaine de la jeunesse: ça concerne des projets de coopération transnationale basés sur des partenariats multilatéraux entre des organisations actives dans le domaine de la jeunesse des pays membres du programme et des pays partenaires. Ils peuvent également impliquer des établissements issus des domaines de l’éducation et de la formation et d’autres secteurs socioéconomiques

 

Action clé n° 3 : soutien à la réforme des politiques

A travers cette action, l’Europe supporte l’éducation et la formation des jeunes grâce à un dialogue structuré entre les jeunes et les décideurs dans le domaine de la jeunesse. Un dialogue qui passe par les évènements, les séminaires et les rencontre pour encourager la participation active et la citoyenneté des jeunes. Ainsi les jeunes peuvent manifester leurs besoins et problèmes directement aux institutions responsables des politiques adressées à la jeunesse.

Jean Monnet

Cette action se focalise sur des études et des recherches sur des thématiques concernant l’Union Européenne et elle vise à instaurer un dialogue entre les institutions et le monde académique. Les sujets des études peuvent inclurent: le processus d’intégration, son rôle au niveau international ou communautaire, le dialogue interculturel.

Sport

Le programme Erasmus+ finance, pour la première fois, des activités liées au sport. Cela permet de construire un réseau européen de partenariat entre des organismes sportifs à travers l’organisation des évènements sportifs auprès des organisations à but non lucratif, basées en Europe. Le financement est prodigué pour encourager le sport à un niveau professionnel, promouvoir les bonnes pratiques et une vie active, ainsi que le combat contre l’usage illégale des drogues, la violence, l’inclusion et l’égalité sociale.